ENTER YOUR KEYWORDS

La culture de la coca est aujourd’hui en danger car de nombreuses puissances occidentales luttent pour son interdiction. La cause de cette volonté est d’éliminer la source de la cocaïne, deuxième drogue la plus consommée dans le monde et qui fait de nombreux ravages chez les consommateurs. Cependant, les organismes internationaux sont soumis à la résistance des pays andains, des groupes armés qui en contrôlent la production et des cartels de drogue qui tirent profit de ce marché.

A la base de ces agitations mondiales, on trouve le cocaïer, cette plante millénaire reconnue pour ses vertus nutritives et déjà utilisée il y a 5 000 ans par les Incas. Les feuilles de cet arbuste cultivé en Amérique du Sud seront utilisées à 90% pour produire de la drogue destinée au marché mondial. Ces dernières années, la lutte contre le narcotrafic se radicalise car les trafiquants trouvent des solutions de plus en plus élaborées pour échapper aux contrôles.

Puisque l’on a beaucoup consommé de feuilles de coca pour nous acclimater aux altitudes de la cordillère des Andes et que l’on ressent fortement qu’il s’agit d’une culture très importante pour les Andains, on en profite pour vous partager le mémoire bibliographique qu’avait fait Claire lors de notre 3ème année à Purpan. Il traite du parcours naturel de la coca depuis son site de production jusqu’à la vente de cocaïne et autres produits dérivés en passant par sa transformation et son transport.

††††

share